Gérer sa vue après 45 ans

Enfant, les défauts visuels et les pathologies sont répandues, mais ce n’est pourtant pas l’âge auquel l’être humain risque le plus pour la santé de ses yeux.

Ainsi, celui-ci doit être particulièrement vigilant une fois ses 45 ans dépassés, car ceux-ci sonnent souvent le début, par exemple, de la presbytie.

La presbytie

Le plus important est de rapidement la détecter. Heureusement, et malheureusement à la fois, celle-ci se détecte très simplement : car la presbytie trouble la vision rapprochée, et vous pousse, soit à vous éloigner de votre activité pour mieux y voir, soit à l’éclairer différemment.

Il est important de souligner que, comme dit plus haut, la presbytie n’est pas une pathologie visuelle mais bel et bien un simple défaut. Elle touche tout être humain.

La cause en est simple : le cristallin de l’oeil perd son élasticité et va être bien moins réactif pour effectuer les mises au point.

Dans les faits, la presbytie évolue jusqu’à 60 ans, puis se stabilise.
Mais elle n’est pas le seul danger de l’oeil.

Les véritables pathologies

Vous devez être extrêmement attentif une fois la barre des 45 ans franchie, car les pathologies qui surviennent à cet instant causent souvent, si elles ne sont pas soignées, la cécité.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)